Le Canal du Nivernais

Le Canal du Nivernais est un cours d’eau artificiel, créé pour relier les deux fleuves de la région : La Loire et la Seine. Utilisé autrefois pour le commerce, il est aujourd’hui uniquement dédié à la navigation de plaisance.
Pour mieux visualiser, imaginez-vous un escalier géant partant de Decize, sud de la Nièvre, qui monte jusqu’aux étangs de Baye et Vaux, situé à 12 kms de Corbigny. Ensuite, un palier de 4 kms  correspondant à la ligne de partage des eaux entre Baye et Port Brûlé, là où ont été creusées les voûtes de la Collancelle. Puis cet escalier redescend jusqu’à Auxerre, au centre du département de l’Yonne. Une longueur totale de 174 kms où chaque marche correspond à une écluse.

Notre escalier géant comporte donc 81 marches de Decize à Baye. Ce côté est appellé versant Loire. Et 35 autres de Port Brûlé à Auxerre, nommé, le versant Seine. 

Au final, 116 marches soit 116 écluses!

L’idée d’établir un canal de jonction entre la Loire et la Seine a vu le jour sous le règne d’Henri IV. À l’époque, la fonction de navigation prédominait dans ce qui n’était, pas encore, un véritable projet. Les troubles de l’Histoire ont fait sombrer dans l’oubli toutes les réflexions jusque-là menées. Ce n’est qu’en 1783, quand Paris ressentit un fort besoin en bois de chauffage, que ressurgit la vieille idée du canal du Nivernais.

 

 

À l'époque, les forêts du Morvan ne parvenaient plus à subvenir en totalité au chauffage de Paris. Afin de ne plus être pris au dépourvu, les ingénieurs reprirent l'idée de construire un canal à écluses en communication avec l’Yonne, se faufilant de la Loire à la Seine, via le riche bassin forestier de l’Aron.
Le principal obstacle à l’ambitieux projet reste le percement de la montagne de La Collancelle, point culminant du parcours, situé sur la ligne de partage des eaux. Cependant, ce passage reste inévitable. Après maintes études, plans et devis, les travaux débutent en 1784. La tâche est ardue : aux difficiles conditions géologiques, s’ajoutent de dures conditions climatiques et des contestations politiques et humaines. Ce n'est que le 1er mars 1841 que l'on inaugurera ce qui est certainement encore aujourd’hui l’une des plus belles réalisations du génie civil.

Avant l'invention des bateaux à moteur, les embarcations étaient tractées depuis la berge par des chevaux ou des hommes sur un chemin appelé "chemin de halage".

Depuis la disparition des haleurs, le chemin a été entièrement réhabilité en vélo-route pour le plus grand bonheur des adeptes du voyage itinérant.

Partez donc à la conquête du Canal du Nivernais, même si vous n'avez pas le pied marin.

D'Auxerre à Decize, empruntez cet itinéraire entièrement sécurisé et balisé, exempt de dénivelé, à travers nos paysages bucoliques, secrets et préservés.

Tout comme pour une découverte en bateau, pratiquez la vélo-route à la carte, pour quelques heures ou pour plusieurs jours.

Si vous n'avez pas vos vélos, pas de panique, vous pouvez en louer à Cycles Letellier à Corbigny.

 
Découvrez l'application Canal du Nivernais

Scannez-moi

ou bien

QR Code

iOs

QR Code

Androïde

  • Icône de l'application Facebook
  • Twitter App Icône
  • Pinterest App Icône

© 2023 by My Agrolinx. Proudly created with Wix.com