Abbaye et Eglises

L'Abbaye / Abeïcité de Corbigny

Site Internet de l'Abbaye

L’actuelle Abbaye de Corbigny date de 1754. Une pierre de fondation, visible au pied de la façade sud du monument atteste de ce chantier que la Révolution a interrompu.

À partir de 1789, l’abbaye connaît des usages divers : les haras de l’État s’y installent pendant 25 ans, elle est louée en 1834 à l’évêché de Nevers pour y établir le Petit séminaire. En 1850, l’évêque transfère son bail à la Société hospitalière, à la salle d’asile et aux frères de la Doctrine chrétienne de Nancy. Huit ans plus tard, l’école normale d’instituteurs s’y installe. En 1888, c’est au tour d’une École primaire supérieure et d’un cours élémentaire… avant un Cours complémentaire en 1889. L’année 1894 marque l’ouverture d’une école pratique d’agriculture dans un monument que la Première Guerre Mondiale reconvertit en hôpital militaire. De 1962 à 1983, cours complémentaire et collège d’enseignement général se succèdent dans les murs, pour la plus grande gloire des gamins du territoire. Classée Monument Historique en 2001, l’abbaye, renommée Abéïcité, est devenue depuis 2003, un lieu de création et de diffusion artistique.

 

Eglise Saint Seine à Corbigny

Au cœur de Corbigny, le long de l'Anguison, se dresse l’église Saint-Seine, construite sur les ruines du premier sanctuaire paroissial Corbigeois datant de 1134.

L’édifice actuel, de style gothique fut consacré en 1537 et se compose d’une nef à chevet plat sans transept, soutenue par des piliers ronds sans chapiteau. L’église comporte également trois chapelles dont une qui est devenue la sacristie.

À l’intérieur, on découvre le maître-autel en marbre rose et blanc, provenant de l’église de l’Abbaye Saint Léonard, un lutrin en bois sculpté, classé, de style Louis XV provenant de l’ancienne chartreuse du Val Saint-Georges ainsi que 22 stalles du XIIème siècle bordant le chœur.

À noter deux bénitiers classés en fonte dont un datant de 1584, deux statues en bois polychrome représentant Saint-Seine et Saint Augustin, les fonts baptismaux du XVIIIème siècle en marbre rose et cuivre (classé MH) et le triptyque central représentant le Sacré Cœur entouré des Saint Léonard et Saint Seine.

 

Chapelle Notre Dame de Sarre à Corbigny

Au nord-est de Corbigny sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, la modeste Chapelle de Sarre datant du XIIème faisait autrefois partie du prieuré primitif. 

Après l'incendie général de 1180, elle abrita les reliques de St Léonard. Constitué d'une seule pièce, le petit oratoire ne possède qu'un autel de pierres dans lequel auraient été déposées les reliques du saint, et un tronc à offrandes à l'entrée. Tout près, la fontaine Ste-Agathe était réputée pour donner du lait aux nourrices. La chapelle et la fontaine étaient le lieu d'un pèlerinage important au XIIème siècle.

 

Chapelle du Banquet à Mhère

Située sur la commune de Mhère, à 554 mètres d’altitude, la chapelle Notre-Dame du Morvan offre un magnifique panorama.

Construite en 1858 à la demande d’André-Marie Dupin, procureur général de la Nièvre, alors maire de Gâcogne, elle s’inspire du style roman du XIe et se compose d’un chœur en abside et d’un clocher-porche haut de 18 mètres. 

Longtemps laissée à l’abandon, elle fut restaurée en 1986 par l’association PRO MORVAN.

Une messe est célébrée tous les derniers dimanches d’août et à l’époque des feux de la saint Jean, une grande fête est donnée sur le site.

Eglise Saint Barthélemy à Cervon

Édifice datant de la fin du XIe siècle, remanié jusqu'au XIXe siècle. La grande nef a deux bas-côtés et les piliers massifs sont sans ornement ni moulure. Le portail occidental surmonté d'archivoltes, vestige de la façade primitive, présente des chapiteaux historiés, représentant Daniel dans la fosse aux lions. La finesse d’exécution égale celle des monuments Bourguignons réputés telle la basilique de Vézelay. Outre les 18 stalles, la nef referme une Vierge de pitié et un beau Christ en bois.

Eglise Sainte-Trinité à Magny-Lormes

L’église de la Sainte Trinité, édifiée au XVIème siècle, a la particularité de s’élever sur quatre niveaux. Avec son clocher-porche massif, son auvent caractéristique, elle constitue un bel apport architectural.

 

Chapelle Saint Elymond à Epiry

Elle est composée de deux sanctuaires dos à dos dont l'un abrite une ancienne fresque. La cloche est datée de 1600. 

Ancien lieu de pèlerinage, elle a été construite près d'une source qui, dit-on, soigne les maux de gorge, les poumons, le larynx et le pharynx.

Elle a été entièrement restaurée grâce aux dons des habitants et des amoureux de petit patrimoine.

  • Icône de l'application Facebook
  • Twitter App Icône
  • Pinterest App Icône

© 2023 by My Agrolinx. Proudly created with Wix.com